Share

Céline BETITO, “Bâtisseuse engagée”

Céline BETITO, “Bâtisseuse engagée”

En 2021, nous mettons en lumière nos partenaires acteurs et actrices du bâtiment qui partagent avec nous le même état d’esprit. Ces « Bâtisseurs Engagés » sont des clients, bureaux d‘études ou entrepreneurs. Ils apportent une énergie, une vision, une plus-value et des actions innovantes à la Construction locale. Nous apprécions de travailler avec eux et leur avons donné la parole dans une série d’interviews.

Pour la seconde interview, nous avons choisi Céline BETITO qui nous a confié :

« J’ai toujours été en quête de sens. Le système scolaire suscite ainsi très peu d’intérêt à mes yeux, mais je comprends vite que les études sont le sésame indispensable pour s’élever dans la vie. Mon bac en poche, je choisis d’intégrer une fac à proximité : ce sera l’économie. Après 4 années de persévérance en naviguant dans les différents recoins de cette filière généraliste, c’est la révélation : l’urbanisme – moyen de transformer la structure de la ville tout en veillant au bien-être de ceux qui la vivent.  Je relie enfin un métier hypothétique à ma passion : raconter une histoire et la faire vivre. Avec un parcours jalonné de rencontres marquantes, j’ai basculé d’un monde à un autre, mais toujours avec ce même fil conducteur : la quête de sens.

Je démarre ma vie professionnelle au sein du bureau d’études SEMAPHORES, où j’ai pour mission de conseiller les promoteurs, les collectivités territoriales sur leurs stratégies en habitat. Au bout de 3 ans à sillonner l’Hexagone, je suis à nouveau en quête de sens : quelle finalité dans tous les positionnements réalisés ?

Je décide donc d’intégrer les équipes du promoteur EDELIS en tant que Responsable marketing & communication : c’est la découverte de l’immobilier de l’intérieur, le système d’une opération. Je raccroche enfin les wagons… je suis en amont sur le positionnement marché & l’aval sur la commercialisation. Puis en 2013, plan social : on me propose de passer au développement, mais j’ai encore cette envie de poursuivre le même métier, je sais que je peux encore apprendre.

Je rejoins alors l’agence MARSATWORK en tant que Directrice du pôle immobilier. Je découvre un univers, une volonté de travail où rares sont les personnes qui comptent leur temps. J’apprends également à connaître Alexandre Contencin, rencontre marquante dans mon parcours. Nous partageons une détermination et des valeurs communes. Mais plus le temps passe, et plus j’ai le sentiment de perdre le contact avec le terrain… je suis en perte de sens.

A nouveau sollicitée par l’ancien directeur d’agence d’EDELIS, je décide alors de sauter le pas et de devenir Responsable Développement. J’apprends un nouveau métier, je redémarre junior. Je prends alors conscience de la responsabilité qui incombe au développement : nous sommes au démarrage de l’histoire de l’acte de bâtir, nous sommes à la base de la création d’activité pour toute une équipe. Cumulant près de sept années chez EDELIS, mon envie de raconter une nouvelle histoire commence à poindre le bout de son nez.

L’impulsion de la marque QUARTUS m’interpelle… Une équipe qui se forme autour d’un projet commun c’est formidable comme challenge. On m’explique qu’on n’a pas la vocation à être les premiers mais à marquer les esprits. L’idée me séduit ! Aujourd’hui, je travaille avec du sens, sans renier les valeurs qui me sont essentielles, sans être manichéenne non plus : je vais vers les personnes qui me correspondent. Il faut faire ce métier avec beaucoup d’humilité car les échecs sont plus fréquents que les succès.

Si je réfléchis à l’avenir, je pense que nous devons nous questionner sur le monde de l’immobilier dans sa globalité. Il s’agit d’un secteur encore très codifié qui peine à innover. Il est urgent de réfléchir à la notion du vivre ensemble, la quête de sens passe par des questions sociétales : pourquoi construit-on des logements ? Pourquoi là ? Pourquoi de cette façon ?

Nous devrions mettre l’USAGE comme essence même de notre métier. En tant que bâtisseurs, nous sommes capables d’accompagner davantage les villes, d’une part sur leurs réflexions dans la planification et d’autre part avec des projets différenciant comme par exemple des opérations hybrides (logements, co-working, etc.) ou la mutabilité de l’existant. Le monde de l’immobilier est composé de nombreux talents, avec une réelle volonté de faire bouger les lignes, de se réinventer, d’avancer ensemble.

Plus que des bâtisseurs, nous devons désormais être perçus comme des entrepreneurs – créateurs d’idées, capables d’accompagner les décideurs dans leurs visions prospectives et de les mettre en œuvre par des projets partagés où l’USAGE devrait être le fil conducteur. »

Céline BETITO, Directrice du Développement chez Quartus Résidentiel.

Share post:

Leave A Comment

Your email is safe with us.