Share

Philippe CHOURGNOZ, “Bâtisseur engagé”

Philippe CHOURGNOZ, “Bâtisseur engagé”

Notre série d’interviews se poursuit avec Philippe CHOURGNOZ qui nous a confié :

« L’immobilier c’est le seul métier que je connaisse. J’ai été sensibilisé à cet univers dès mon plus jeune âge par mon père.  Dans les années 60, il achète des terrains dans la région Toulonnaise afin de bâtir des maisons individuelles. L’entreprise familiale voit le jour. A 20 ans, j’intègre la société sans me poser de question puisque j’avais toujours entendu mon père dire que nous finirions par travailler ensemble. Sa conviction est devenue mon évidence. C’était écrit. Après des études de comptabilité, je commence par ce service dans l’entreprise familiale afin de valider mes acquis et poursuit mon apprentissage dans les bureaux de vente. Je dois surpasser ma timidité et oublier mon sentiment d’illégitimité à me retrouver en face de futurs acquéreurs qui ont le double de mon âge.  Peu à peu je prends de l’assurance et acquiers les techniques de vente.

Mais il faut savoir que travailler avec son père peut s’avérer très frustrant. En tout cas c’est ainsi que je l’ai vécu. A l’époque, je ressens le besoin de prouver que je ne me résume pas au cliché du « fils à papa ».  Je désire faire mes preuves et apporter ma plus-value. Je modernise donc l’entreprise en l’informatisant. Nous gagnons en réactivité et en organisation. Je découvre ce monde de l’immobilier et j’apprécie la diversité des tâches. Je suis passé par tous les services et grâce à ces expériences je possède aujourd’hui une vision globale de ce métier.

Nous avons bâti des maisons, de nombreux logements collectifs, des bâtiments haut de gamme, des résidences de tourisme et nous continuons toujours aujourd’hui plus 40 ans plus tard à demeurer des artisans. Nous occupons de tout, de l’achat du terrain au service après-vente, nous nous rendons personnellement chez nos clients une fois la livraison effectuée. Et je suis ravi de cette proximité et de cette réputation de promoteur local ancré dans le territoire varois. La base de notre métier et de la réussite se situe dans le foncier et notamment dans la qualité de l’emplacement du projet.

Aujourd’hui, le métier est beaucoup plus compliqué que ce qu’il était. Les contraintes sont multiples et surviennent à différentes phases du projet. La rareté du foncier rend les parcelles intéressantes très convoitées, arrive ensuite la phase de l’obtention des permis de construire qui s’avère de plus en plus complexe, une fois obtenu vous devez lutter contre les multiples recours quitte à voir votre projet retardé de plusieurs années et une fois toutes les étapes franchies viennent ensuite les problèmes liés à la construction. Sur ce dernier point, je me tourne de plus en plus vers des architectes qui peuvent aussi assurer la maitrise d’œuvre. Les nouvelles générations d’architectes sont calées techniquement. Le client est très exigeant et on a appris à se tourner vers des acteurs très structurés. Nous avons la chance d’évoluer dans un département assez prisé et avec la crise sanitaire que notre pays traverse de nombreuses personnes rêvent de venir se mettre au vert. Je suis optimiste pour l’avenir et surtout je suis fier de demeurer un acteur libre et un artisan reconnu. »

Philippe CHOURGNOZ, Président Directeur Général de la Société Chourgnoz

Share post:

Leave A Comment

Your email is safe with us.